Santé

Le ministre congolais de la Santé à Butembo pour s’enquérir de la situation des centres de traitement d’Ebola attaqués récemment

Kinshasa, 1er mars 2019 (ACP).- Le ministre congolais de la Santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga, accompagné du Représentant de l’OMS en RDC, s’est rendu jeudi à Butembo pour s’enquérir de la situation sur le terrain après les deux incendies criminels ayant détruit dimanche et mercredi les Centres de Traitement d’Ebola (CTE) de Katwa et de Butembo, annonce un communiqué du ministère de la Santé sur la situation épidémiologique de la maladie à virus Ebola dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, parvenu vendredi à l’ACP.

Kinshasa, 1er mars 2019 (ACP).- Le ministre congolais de la Santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga, accompagné du Représentant de l’OMS en RDC, s’est rendu jeudi à Butembo pour s’enquérir de la situation sur le terrain après les deux incendies criminels ayant détruit dimanche et mercredi les Centres de Traitement d’Ebola (CTE) de Katwa et de Butembo, annonce un communiqué du ministère de la Santé sur la situation épidémiologique de la maladie à virus Ebola dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, parvenu vendredi à l’ACP.

Le Dr Oly Ilunga Kalenga s’est entretenu avec les membres de la sous-coordination de la riposte à Ebola et les équipes de terrain pour les rassurer du soutien et de l’appui total du ministère de la Santé. Ces deux incidents ont énormément perturbé les équipes de la riposte.

Depuis plusieurs jours, ces équipes sont la cible d’attaques et de menaces qui ont fortement ralenti les activités de la riposte, plus particulièrement le suivi des contacts, l’investigation des alertes, la vaccination des contacts et les activités de prévention et de contrôle des infections (PCI). Ainsi, il faudra s’attendre à une recrudescence importante des cas dans les zones de santé de Katwa et de Butembo dans les prochains jours.

Le ministre de la Santé a ensuite visité les sites de deux CTE incendiés. Il était accompagné du maire de la ville et du coordonnateur de la sous-coordination de Butembo. Il a insisté auprès du maire de Butembo qu’il sera impossible de maîtriser l’épidémie dans la ville tant que la sécurité des agents de la riposte n’est pas assurée.

Le ministère de la Santé indique également que six nouveaux cas confirmés de maladie à virus Ebola ont été enregistrés dans la journée de jeudi 28 février 2019 au Nord-Kivu, dont cinq à Katwa et un à Kalunguta. Le nouveau cas confirmé de  Kalunguta est un contact connu d’un cas confirmé de Katwa qui avait refusé le suivi et la vaccination. Notons aussi que deux nouveaux décès de cas confirmés ont été répertoriés le même jeudi, dont un à Katwa et un à Kalunguta. Il s’agit des décès communautaires, c’est-à-dire  des décès survenus en dehors des structures sanitaires.

Depuis la déclaration de cette épidémie d’Ebola le 1er aout 2018, le cumul des cas est de 885, dont 820 confirmés et 65 probables. Au total, il y a eu 555 décès (490 décès de cas confirmés et 65 décès de cas probables). A ce nombre s’ajoute  227 cas suspects en cours d’investigation. La révision de la base de données des personnes guéries est en cours et le partage du nombre de guéris ne reprendrait que lorsque  la révision sera terminée.


Source : acp.com

Tout afficher

Val'eau Ambunga

ambunga@officiel.cd

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs