Culture

Les Témoins de Jéhovah viennent d’achever la traduction de la Bible en Français, swahili et Kiluba

L’année 2018 restera un jalon important pour tous ceux qui aiment la Parole de Dieu en République Démocratique du Congo. En effet, les Témoins de Jéhovah ont achevé la traduction de la Bible dans un langage facile à comprendre dans trois langues majeures supplémentaires du pays-continent : le français, le swahili du Congo (à ne pas confondre avec le swahili du Kenya) et le kiluba.

Pour le français tout d’abord, l’annonce a été faite le vendredi 20 juillet 2018 depuis Paris à l’occasion de grands rassemblements annuels des Témoins de Jéhovah en France. A cette occasion, 20 pays francophones du monde entier étaient connectés en direct pour un total d’environ 400 000 personnes. Parmi les endroits connectés, on peut citer par exemple l’Afrique francophone (Cameroun, Congo Brazzaville, Sénégal, Togo, etc.), les communautés francophones importantes (Canada, Etats-Unis, etc.) et les îles francophones (Guadeloupe, Martinique, Réunion, etc.). La RDC y trouve une bonne part avec 22 sites connectés en direct avec Paris, pour un total de 122 474 assistants dont plus de 44 000 à Kinshasa et 19 000 à Lubumbashi.

La nouvelle Bible des TJ est traduite dans un français moderne, clair et accessible à tous, tout en restant fidèle aux textes originaux. Par exemple, 1 Corinthiens 15:33 était traduit jusque-là par : « Ne vous égarez pas. Les mauvaises compagnies ruinent les habitudes utiles. » La nouvelle traduction est encore plus facile à comprendre avec : « Ne vous laissez pas tromper. Les mauvaises fréquentations font perdre les bonnes habitudes. » Des expressions désuètes souvent mal comprises ont été redonnées dans un français moderne connu de tous. Par exemple, « Action de grâces » est devenu « Remerciement. »

Les 161 716 assistants, qui étaient soit sur place à Lubumbashi, soit connectés en direct dans l’un des 24 endroits des rassemblements, ont partout chaleureusement applaudi cette nouvelle. La nouvelle traduction en swahili du Congo apporte un plus inestimable en tenant compte du vocabulaire et des expressions swahili propres à l’environnement du Congo. Par exemple, le terme “hawaandalii” (pourvoit) consigné en 1 Timothée 5:8, a été remplacé par “hatimize” (subvient); le terme “fidia” (rançon) consigné en Matthieu 20:28 a été remplacé par l’expression “bei ya ukombozi” (prix de rachat ou prix de rédemption); le terme “wema-adili” (vertu) qu’on trouve en 2 Pierre 1:5, devient “tabia za muzuri” (bon caractère, bonne conduite).