Politique

Kinshasa : « Le siège de l’honorable Solange Masumbuko Nyenyezi menacé par des usurpateurs » (CJL)

Le Collectif des Jeunes de la Lukunga (CJL) dénonce une tentative d’usurpation du siège de la députée Solange Masumbuko Nyenyezi, déclarée élue par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), et qui siège déjà à l’Assemblée Nationale. Le CLC accuse certains candidats perdants d’utiliser des moyens frauduleux et illégaux pour acheter des voix à la Cour constitutionnelle à coût des billets de banque afin de faire tomber l’Honorable Solange Masumbuko. Cela malgré que leurs requêtes aient été déclarées non fondées et irrecevables fautes des preuves.


« Nous, Collectif des Jeunes de la Lukunga, CJL en sigle, base de l’honorable Solange Masumbuko Nyenyezi, dénonçons avec la dernière énergie une tentative d’usurpation du siège de notre élue nationale, votée massivement, par la voie de la corruption, pratique obsolète que le président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo combat avec vigueur. En effet, ces usurpateurs, bien identifiés, ont été déclarés perdants par la CENI, lors des résultats des élections législatives de décembre 2018 », peut-on lire dans le communiqué de la coordination du CJL.

« Hélas, ces usurpateurs essaient d’enjamber la justice en laquelle nous avons pleinement confiance et d’user de leur influence pour faire invalider notre représentante, valablement élue et plébiscitée, par le moyen de la corruption en lieu et place des moyens légaux », poursuit le communiqué.

La Coordination du CJL lance un appelle au président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi à user de ses prérogatives constitutionnelles afin de décourager les usurpateurs qui combattent son plan de lutte contre la corruption et exhorte la Cour Constitutionnelle de bien dire le droit. 

Tout afficher

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs