Politique

Course pour la Primature : Henry Yav Mulang dame le pion à Albert Yuma et Néhémie Mwilanya

Depuis l'accession de la République Démocratique du Congo à l'indépendance en 1960, c'est sous Joseph Kabila que le peuple congolais a vécu la scène d'alternance démocratique au sommet de l'Etat. Pour la première fois, le peuple s'esr réjoui d'assister à une passation de pouvoir entre un président sortant et un président entrant. Un fait qui a été salué de façon unanime par le monde entier. Par ailleurs, cela fait aussi 68 jours que la République Démocratique du Congo n'a pas de Gouvernement légitime, celui qui est là étant démissionnaire et expédiant les affaires courantes.

La nomination du Premier Ministre, Chef du Gouvernement se fait attendre comme la venue de Jésus, des préalables légaux, administratifs et autres devant être remplis quant à ce. Pendant ce temps, le peuple Congolais assiste à une guerre que se livrent les prétendants au poste de premier Ministre, une guerre dont les effets pourraient causer des dégâts énormes au sein de la formation sensée donner l'oiseau rare.

Les trois grands favoris à ce poste sont des personnalités politiques mieux connus, en raison des multiples fonctions qu'ils ont exercées dans ce pays. Il s'agit nommément de Henri YAV MULANG, Néhémie MWILANYA WILONDJA et de Albert YUMA.

Portrait  des primaturables

Le premier, Henri YAV MULANG qui a pris le combat de la primature à bras le corps est un économiste de bonne formation. Ancien Directeur de Cabinet Adjoint du Président Joseph Kabila, Ministre des Finances de 2014 à ce jour, cet homme calme qui a fini par bien maîtriser la gestion de l'appareil de l’État est non seulement Katangais,  fidèle à son mentor Joseph Kabila mais aussi enfant docile des institutions de Bretton Woods et particulièrement de Washington où il est d'ailleurs attendu dans quelques heures pour recevoir la bénédiction et la confirmation. Dire que le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi est également attendu au pays de Donald Trump dans quelques heures, il n'est pas exagéré de dire que des instructions claires et précises pouraient être données à Félix Tshisekedi sur la nomination de Monsieur YAV MULANG, ce qui est à considérer déjà comme sa victoire sur ses deux autres challengers.

Le deuxième, Néhémie MWILANYA, Juriste et professeur d'universités a gravi tous les échelons au cabinet de l'ancien Président de la République jusqu'à en devenir le Directeur. Coordonnateur du Front Commun pour le Congo, la plateforme qui a la Majorité Parlementaire, il était pressenti président de l'Assemblée Nationale . Tout d'un coup, son nom commence à être cité parmi les candidats premier Ministre les plus favoris. 

Quant au puissant, Albert Yuma, aussi proche de Joseph Kabila que les deux premiers, l'homme est actuellement président de la Fédération des Entreprises du Congo et Président du Conseil d'Administration de la GECAMINE, la plus grande société minière de la RDC. Économiste de grands talents, originaire du Katanga, Albert Yuma est connu pour ses prises de position intransigeantes face aux impérialistes qui ont tendance à considérer la République Démocratique du Congo comme un terrain conquis pour le business international.

Au regard des observations faites par nos reporters ces derniers jours, aucun de ces hommes, tous homme du chef de fil de la Majorité Parlementaire n'est prêt à lâcher au profit de l'autre. Chacun multiplie des stratégies pour être le nouveau locataire du palais somptueux de l'avenue Roi Baudoin. Mais en croire des sources concordantes faisant partie de la délégation du Président de la République à Washington, Henri YAV a le soutien de l'administration Trump et des autres institutions financières comme la Banque Mondiale et le FMI.

Tout afficher
  • GAD MASUAMI

    Notice: Undefined index: commentair in /home/c1130930c/public_html/postview.php on line 409

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs