Politique

Tentative de corruption : les députés provinciaux du Haut-Uele déclinent 20 jeeps Toyota du gouverneur Lola Kisanga

La rédaction d'Officiel.cd a reçu de ses gorges-profondes des documents accusant le gouverneur de la province du Haut-Uele, Lola Kisanga dans une affaire de tentative de corruption des députés provinciaux, de sa province. Dans une lettre adressée, le 21 mars 2019, au président de l’Assemblée Provinciale du Haut-Uele, Afaounde Sumbu, le gouverneur Lola Kisanga a informé les élus provinciaux d’une commande de 20 véhicules pick-up de marque Toyota Hilux double cabine 4*4 en leur faveur. A leur tour, répondant par une missive, les députés provinciaux ont refusé de fléchir face à ce cadeau empoisonné.

« J’ai l’honneur de porter à votre connaissance la commande par mon gouvernement Provincial auprès de la société CAR EX L.L.C basée à Dubaï aux Emirats Arabes Unis, partenaire de la société HOEGH AUTOLINERS AS d’Osio en Norvège, de 20 véhicules pick-up de marque TOYOTA HILUX double cabine 4*4 en faveur des Honorables Députés Provinciaux du Haut-Uele ; ceci en application des dispositions des articles 109 et 197 de la constitution de notre pays. Il sied de préciser à votre autorité que lesdits véhicules ont déjà été embarqués par voie maritime par la société Global SHIPPING LLC Dubai (P.O Box 123789) depuis ce 02 mars courant…», c’est la substance d’une lettre du gouverneur Jean-Pierre Lola Kisanga au président de l’Assemblée Provinciale du Haut-Uele, Afaoundé Sumbu.


Il y a à peine quelques jours passés le souverain peuple était dans la rue pour cause, les députés provinciaux de 24 provinces ont été accusés de corruption lors des sénatoriales largement remportées par le Front Commun pour le Congo (FCC). Ce qui était même à la base de la suspension de l’installation des sénateurs élus le 15 mars dernier et du report sine die des élections des gouverneurs qui étaient initialement prévues le 26 mars. Les élus provinciaux du Haut-Uele conscients de tous ses éléments ont décidé de tourner les dos à ces 20 jeeps, cadeaux du gouverneur Lola Kisanga, en émettant des doutes sérieux sur la ligne budgétaire  pouvant couvrir une telle dépense. 


Ayant reçu cette correspondance, le président Afaounde Sumbu a pris langue avec les députés composant l’Assemblée du Haut-Uele, après moult réflexions, ils ont décidé de refuser cet offre au parfum de la corruption. 

« L’honneur m’échoit de venir par la présente accuser réception de votre lettre sous référence 01/CAB/PROGOUV/H-U/JPLK/153/2019 du 21 mars 2019 me destinée dont le contenu résumé à l’objet bien circonscrit et en prends bonne note. Cependant, moi-même ainsi que la majorité de mes collègues honorables députés avec qui nous avions échangés à propos, émettons des doutes sérieux sur la ligne budgétaire pouvant couvrir une telle dépense et surtout à ce moment délicat du processus électoral où les députés provinciaux sont traités des corrompus dans certaines provinces. Raisons pour laquelle, nous vous conseillons Excellence Monsieur le Gouverneur d’affecter cet argent à la réhabilitation des routes dont notre population attend de vous comme exécutif… », c’est ainsi qu’a répondu le président Afaounde Sumbu au gouverneur. 


Ces élus provinciaux n’ont pas voulu bénéficier de ces cadeaux de la honte pendant que la population du Haut-Uele croupisse dans la misère. Ce refus catégorique  va dans le sens de s’aligner derrière la détermination du président Félix Tshisekedi de combattre la corruption sous toutes ses formes, et  d’encourager les magistrats à faire aboutir les enquêtes en cours contre les corrupteurs et les corrompus des sénatoriales.

Tout afficher

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs