Politique

Kinshasa : Les Réformateurs présentent les profils des candidats gouverneurs au président de la République

Dans le cadre de sa campagne dénommée « Je dénonce », cinq mouvements citoyens réunis au sein de la plateforme « Les Réformateurs » ont tenu un Sit-in au palais de la nation, ce vendredi 22 mars, pour dénoncer les actes de corruption qui se sont déroulés à l’Assemblée Provinciale de Kinshasa mais également pour déposer un mémorandum reprenant les différents profils des candidats gouverneurs de la ville de Kinshasa. Réunis en bloc, plus d’une trentaine, à la place victoire dans la commune de Kalamu, ces jeunes militants des mouvements citoyens, tous habillés en T-shirts de couleur blanche, ont marché jusqu’à atteindre la présidence de la république.


« Dans le cadre de notre campagne liée à la lutte contre la corruption, nous avons initié un certain nombre d’actions, à l’Assemblée Provinciale de Kinshasa où nous avions sensibilisé les élus du peuple afin de leur demandé de faire des choix judicieux. Fort malheureusement, ils ont brillé par la corruption lors des élections sénatoriales. C’est ce qui fait, nous voulons montrer à la face du monde que nous sommes contre ce qui s’est passé à l’APK et nous refusons qu’il y ait en tête de Kinshasa une personne dépourvue de toute intégrité morale. Le peuple a besoin des animateurs dignes. C’est dans ce cadre là que nous avons déposé un mémorandum contenant les profils de différents candidats gouverneurs de Kinshasa. Par ce mémorandum  nous attendons à ce que le président de la République en tienne compte pour aider le pays à redécoller. Nous refusons les personnes qui favorisent le rétropédalage du pays », a déclaré Jordhi Samba, porte-parole de la plateforme « Les Réformateurs ».


Le mémorandum déposé par cette plateforme reprend les noms de neuf candidats gouverneurs ainsi que leurs implications dans différents dossiers. « Kasongo Deo : actuellement Directeur général du Groupe DIVO. Il se présenterait comme un tremplin à la mafia de combine des Indo-pakistanais. Ngobila Gentiny : actuellement gouverneur de la province du Mai-Ndombe. D’aucuns ignorent sa main noire dans les tueries t massacres de Yumbi… »

Pour « Les Réformateurs », seul Claude Maluma parait crédible de diriger la ville de Kinshasa, pour n’avoir pas servi dans l’ancien régime Kabila et pour son sens développé de l’esprit managérial.

Rappelons que Claude Maluma est actuellement entrepreneur spécialisé en marketing stratégique et communication, très connu pour son rapprochement avec les activités de la jeunesse. 

 

Tout afficher

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs