Politique

Retrait de la confiance du FCC au ticket Matubuana : une décision prématurée teintée de vengeance contre le gouverneur élu du Kongo central ?

Il n'y a pas plus tard que quelque heures passées depuis que la conférence des présidents de la plateforme FCC a désavoué le ticket Matubuana à la gouvernorale du Kongo central.

Selon une source proche de Matubuana, le gouverneur du Kongo central a été éjecté par ses compagnons de Kingakati sans pour autant être entendu en vertu de la présomption d'Innocence. D'aucuns poussent la réflexion plus loin jusqu'à relever la haine dans cette décision de la conférence des présidents de la plateforme FCC.

Contraint de se présenter à l'élection gouvernorale sous le label d'indépendant, Atou Matubuana alors membre du PPRD a réussi à convaincre les élus né Kongo à porter leur choix sur lui malgré le manque de soutien de son parti, avec un message rassembleur pour sortir le Kongo central du noir dans lequel il était logé depuis toujours.

À la grande surprise de tous, Atou Matubuana n'a pas été convié à la cérémonie de présentation des gouverneurs élus sur le label du PPRD, comme pour lui dire : "Tu n'es pas le nôtre".

Cependant, d'une manière inattendue, le gouverneur Atou a été invité personnellement par Joseph Kabila, Autorité Morale du FCC, dans une audience au cours de laquelle l'on a observé l'accolade chaleureuse du président du FCC à l'arrivée du gouverneur du Kongo central.

Eu égard de ce qui précède, l'on se demande si la décision prématurée de la conférence des présidents du FCC n'est-elle pas teintée de haine, car dès le départ Atou n'a pas bénéficié du soutien de sa famille politique, qui ne se lève malheureusement que pour le punir sans pour autant être entendu.

Comme quoi, si on veut noyer son chien, on l'accuse de tous les maux.

Pour rappel, Atou Matu est désormais la cible des attaques depuis que son adjoint a été le week-end dernier victime d'un scandale sexuel filtré sur les réseaux sociaux avec l'assistante du gouverneur dont Atou ne reconnaît pas l'origine et le commanditaire.

Tout afficher

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs