Politique

Session extraordinaire à l’Assemblée Nationale : Présents à la plénière, les 31 députés invalidés refusent de se « faire marcher dessus »

Les 31 députés invalidés par la chambre spéciale de Cour constitutionnelle après avoir été validés par la Cour constitutionnelle, sont présents à la plénière d’ouverture de la session extraordinaire à l’Assemblée Nationale, ce lundi 19 août. Par cet acte, ces députés malheureux refusent de se « faire marcher dessus », comme l’a lâché un d’entr’eux, à l’entrée de l’hémicycle du Palais du peuple.

Pour Jean Marie Kabengele Ilunga, avocat, coordonnateur du G31, les derniers arrêts de la Cour est une provocation contre la démocratie et le président Tshisekedi. Il promet également des actions des grandes envergures si leurs revendications ne sont pas prises en compte.

« Si le mandat n’est pas validé, nous comprendrons que la République n’a pas besoin de nous et nous allons tirer toutes les conséquences », a-t-il précisé au micro de nos confrères de Cas-Info.

Louis D’Or Balekelayi, porte-parole du groupement reste convaincu Jeannine Mabunda, présidente de l’Assemblée Nationale ne laissera pas passer les arrêts de la chambre spéciale de la Cour constitutionnelle, qu’il juge de monstruosité.

« Nous rejetons les arrêts de superposition de la chambre spéciale de la Cour qui a violé la constitution et les lois du pays. Nous pensons que la présidente de l’assemblée nationale qui est juriste ne laissera pas passer cette monstruosité », a-t-il déclaré tout en espérant que leurs mandats seront validés pour qu’ils assistent régulièrement aux plénières.

Dieumerci Kalewu

 

Tout afficher

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs