Politique

« Le Président Félix Tshisekedi appelé à sanctionner Gentiny Ngobila » [Opinion]

Le Président Félix TSHISEKEDI s’est engagé à consolider l’Etat de droit et à lutter contre les antivaleurs sous toutes leurs diverses formes. Ces objectifs du Président sont largement partagés par la majorité de congolais qui veulent que le Congo avance.

L’Arrêté du 16/08/2019 portant permutation des bourgmestres et bourgmestres adjoints des Communes de la ville de Kinshasa pris par Monsieur Gentiny NGOBILA, Gouverneur, est un acte d’usurpation des pouvoirs. C’est un acte qui rentre dans les antivaleurs que le Président de la République s’est engagé à combattre. C’est aussi un acte d’escroquerie politique dans la mesure où le titre de l’Arrêté porte sur la permutation des Bourgmestres et leurs adjoints alors que le Gouverneur a même nommé des nouveaux bourgmestres.

Un des piliers de l’Etat de droit, c’est le respect des lois, donc le respect des attributions qui sont reconnues à chaque autorité par la loi.

Aucune loi de la République Démocratique du Congo ne reconnait à Monsieur Gentiny NGOBILA le droit ni de permuter ni de nommer des Bourgmestres.

L’Article 198 de la Constitution qui indique certaines attributions du Gouverneur ne lui donne pas le pouvoir de permuter ni de nommer les Bourgmestres.

L’Article 56 de la loi organique n° 08/016 du 07 octobre 2008 portant composition, organisation et fonctionnement des Entités Territoriales Décentralisées dispose que «Les Bourgmestres et leurs adjoints sont élus au sein ou en dehors du Conseil Communal… »

La même loi, ci-dessus, en son article 126, dispose qu’en attendant les élections urbaines et communales, les autorités décentralisées sont gérées conformément aux dispositions du Décret-Loi n 0082 du 02 juillet 1998 portant statut des autorités chargées de l‘administration des circonscriptions territoriales. Et l’Article 3 dudit Décret-loi dispose que les bourgmestres et leurs adjoints sont nommés par le Président de la République sur proposition du ministre des Affaires intérieures.

Mêmes les impératifs socio politiques liés à la non organisation des élections urbaines et communales ne peuvent justifier l’acte de Monsieur NGOBILA, car la question est réglée par la loi qui confie la charge de permuter et de nommer les Bourgmestres au Président de la République.

Le fait que Monsieur NGOBILA, dans son Arrêté, n’indique aucune disposition de la Constitution et des lois sur base desquelles il a pris cette décision montre qu’il a usé de la fraude. Il a voulu tromper la vigilance des congolais. Il a agi en lieu et place du Président de la République.

En 2008, c’est l’ancien Président Joseph KABILA qui avait nommé les Bourgmestres et leurs adjoints. Le parallélisme de forme exige que la permutation et la nomination desdits Bourgmestres ne soient faites que par le Président Félix TSHISEKEDI, en attendant les élections urbaines et communales.

Ce qui est extrêmement grave est que cet arrêté est soutenu par l’UDPS du fait que certains de ses militants ont été nommés bourgmestres de certaines communes par le Gouverneur de la ville de Kinshasa. L’UDPS a perdu les repères d’un Etat de droit au profit du clientélisme.

Les Bourgmestres qui ont été permutés ou limogés doivent refuser d’obéir à cet arrêté qui est pris en violation flagrante des lois de la République.

Si le Président Félix TSHISEKEDI ne sanctionne pas le Gouverneur de la Ville de Kinshasa, cette usurpation des pouvoirs va s’étendre sur l’ensemble du pays.

Nous espérons que la coalition FCC-CACH n’a pas été mise en place pour que ses membres foulent aux pieds les lois de la République impunément.

Tout celui qui veut d’un Etat de droit dans ce pays doit s’opposer à cet arrêté et au clientélisme de l’UDPS.

Nous attendons de voir comment le Président de la République va réagir face à ce Gouverneur qui viole impunément les lois et les droits de l’Homme depuis qu’il est à la tête de la ville de Kinshasa.

Nous sentons le danger venir sur notre pays.

Fait à Kinshasa, le 18/08/2019

Me Jean Claude KATENDE

Le Gardien du Temple

Tout afficher

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs