Politique

Sénat : Georges Erick Makangu choisit la voie de la raison (ATM)

Conscient du poids politique de Alexis Thambwe Mwamba, deux jours avant l’élection du bureau exécutif du sénat, Georges Erick Makangu, candidat à cette élection au même rang que Modeste Bahati et le candidat de la plateforme majoritaire à la chambre basse (FCC), a désisté pour accorder son soutien absolu à Alexis Thambwe Mwamba. Dans la déclaration faite le mercredi 24 juillet, annonçant ce revirement, Georges Makangu, souligne qu’il n’a pas assez de poids pour espérer une quelconque victoire. Un soutien qui vient réconforter le camps Kabila qui attend samedi 27 juillet, pour porter l’homme de justice, (ATM) à la tête du sénat congolais.

Tous les candidats présentent leurs programmes dans la salle de plénière de la chambre haute du Parlement.

Dans son discours, le candidat du Front commun pour le Congo (FCC), Alexis Thambwe Mwamba, a souhaité que le Sénat soit une institution-phare de la République.

Il promet d’œuvrer pour que le gouvernement agisse, en mettant fin à la pauvreté de la population. Il s’engage aussi à accroître des initiatives pour éradiquer la maladie à virus Ebola dans l’Est du pays.

S’adressant à Bahati Lukwebo, Thambwe Mwamba lui témoigne sa conviction de continuer à nouer de bonnes relations, quelle que soit l’issue des élections.

Modeste Bahati Lukwebo, l’un des postulants au perchoir de la chambre haute, veut que le Sénat joue un rôle capital dans la sous-région, en nouant des relations solides avec les autres institutions parlementaires.

Rappelons que la campagne électorale du bureau définitif du Sénat se clôture ce jeudi  25 juillet. Dix-huit candidats se bousculent pour sept postes à pourvoir.

Au Palais du peuple, les différents candidats ont placardé aux murs des affiches qui déclinent  leurs programmes. Ils sont accompagnés de leurs sympathisants qui sont sur le parvis du Parlement, battant campagne pour leurs candidats.

Les candidats en général

Après le désistement de Georges Erick Makangu, il ne reste plus que 17 candidats dans la course, dont trois femmes.

Deux personnes briguent la présidence de la chambre haute du Parlement : Alexis Thambwe du FCC, Bahati Lukwebo de AFDC et Alliés.

Au poste de vice-présidence, Samy Badibanga ancien Premier ministre congolais se frotte à Evariste Boshab du FCC ancien président de la chambre basse et Sangwa Temongonde Mossai.

Kanyimbu Shindany Michel et Tibasima Mbogemu Ateenyi sont retenus pour le poste de deuxième vice-président.

Kaumba Lufunda et Mabaya Gizi Amine sont les deux hommes qui cherchent à occuper le poste de rapporteur.

Mme Marie José Kamitatu de l’opposition pour le compte du parti ARC, membre du G7 s’oppose à Moleka Liambi, pour le poste de rapporteur adjoint.

Mme Goya Kitenge Bijoux, du FCC brigue le poste de questeur aux côtés de deux hommes, Loando Mboyo Guy et Rubuye Hakizimwami.

Le poste de questeur adjoint sera disputé entre Mme Nikomba Madeleine sénatrice élue de la Tshopo, M. Lelo Nzazi Rolly et M. Zagbalafio Angala Jean Pierre.

Rédaction

Tout afficher

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs