Politique

Élection au Sankuru : Lambert Mende paie-t-il le prix de son engagement passé ?

Candidat unique à l'élection du Gouverneur de Sankuru, Lambert Mende Omalanga se retrouve aujourd'hui lâché par ceux, pourqui il prenait des flèches, déclare un observateur de la scène politique congolaise. Pour lui, LMO paie aujourd’hui le prix de son engagement passé. Il se voulait grand défenseur de Joseph Kabila usant des formules inédites pour sortir sa famille politique du pétrin, à travers ses points de presse qui étaient devenus le baromètre de la vie politique en RDC.

"Qui pouvait croire que Lambert Mende Omolanga, le député le mieux élu du Sankuru vivrait une alternance douloureuse?", S'interroge l'observateur.  "Malheur au vaincu, dit-on, le "Nyama solo" de son nom de guerrier est devenu aujourd’hui la victime expiatoire du mal FCC livré entre les mains de Félix Tshisekedi, fer de lance de la vengeance des opposants d’hier. Pour presque rien dans leurs états des services au côté de Joseph Kabila, même les ouvriers de la dernière heure comme Basile Olongo, Vice-Ministre de l’Intérieur utilise aujourd’hui celui qui a incarné pendant plus de dix ans le visage du combat nationaliste de Joseph Kabila, comme un punching-ball", poursuit-il, avant d'enfoncer le clou.

" Dans l’entourage de Lambert Mende l’agacement commence  a être perceptible. "Ngelo", l’entité comme nous appelons Lambert Mende au Sankuru et l’homme le plus populaire avec un bilan des réalisations palpable pour sa province mais se retrouve malheureusement aujourd’hui au mépris du droit entre le feu d’un côté orchestré par un proche collaborateur PPRD de Joseph Kabila, Leonard She Okitundu et de l’autre, celui du Président de la République à qui certains veulent faire jouer le rôle de fer de lance de la vengeance de l’ancienne opposition.  Il a fallu quelques heures en compagnie de Basile Olongo dans son séjour au Kivu pour que Félix Tshisekedi, Président de la République, adopte le discours du dernier Ministre de l’Intérieur de Kabila en suspendant au mépris du droit, l’élection du Gouverneur du Sankuru".

Pour plusieurs autres observateurs, contrairement à une bonne majorité de ses collègues du FCC qui sont politiciens affairistes, Lambert Mende ne sait faire que la politique d’où sa capacité à rebondir en politique.

Tout afficher

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs